Agenda

<<  Octobre 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
  1  2  3  4  5  6  7
  8  91011121314
151618192021
22232425262728
293031    

Prochains rendez-vous

L'image du moment

Hommage PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 16 Juillet 2018 07:07

 

Hommage de Bernard COUTY à Claude VADAM.

 

C’est une bien triste nouvelle qui nous est parvenue, ce Mercredi 4 juillet lorsque nous avons appris le décès de notre ami Claude.

Depuis plus de 2 ans, il luttait courageusement contre un mal implacable dans un affrontement d’homme à homme avec cette grande faucheuse, qui finalement, aura réussi à prendre le dessus. Ces dernières semaines furent pour lui un véritable calvaire.

Il laisse aujourd’hui dans la douleur et la peine sa famille, ses proches bien surs, mais également ses très nombreux amis.

Claude je l’ai connu un petit peu en fréquentant le C.S.O.Ski, mais beaucoup plus dans l’exercice de mes responsabilités municipales où, ensemble nous avons bagarré contre vent et marée à la création d’une salle d’armes au gymnase du Salève. Une fois notre but atteint, nous avons continué à échanger, à collaborer étroitement.

J’avais pris, il est vrai, un réel plaisir à participer aux Assemblées Générales du club d’escrime car avec Claude, outre son sourire omniprésent, l’ambiance était toujours des plus détonantes. Il n’en fallait pas plus pour que naisse, se développe entre nous une amitié réciproque et durable.

Avec Michel Fredon, président de L’Office Municipal des Sports, nous l’avions surnommé très amicalement, Duguesclin, plus par taquinerie que par moquerie, mais plus encore comme un clin d’oeil adressé à cette académie des Maîtres d’armes, fondée voici un peu plus de 450 ans, qui crée de toutes pièces cette discipline sportive, qu’est l’escrime, et dont il était l’un des plus ardents défenseurs dans cette agglomération, dans ce département

Certes, nous ne sommes pas Charles V, qui avait réservé un honneur suprême à son vaillant chevalier lorsque celui-ci quitta le monde des vivants, mais comment à notre tour ne pas rendre hommage à ce grand dirigeant sportif qui porta avec passion et dévouement, Annemasse Escrime Club, pendant de nombreuses années avant de devenir, lui, grand adepte de photos qu’il était, le photographe des comptes de L’OMS.

Claude nous a quittés comme il a vécu !... c’est à dire sur la pointe de ses pudeurs.

Toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyé, ont toujours salué l’homme, l’homme qui ne s’est jamais caché derrière ses idées, parce que c’était vraiment les siennes, celles dont il était fait. Un compagnon, un ami, qui ne s’est jamais donner un rôle, car il savait pleinement s’assumer. Ce qui aujourd’hui hélas n’est pas la conception la plus répandue

Difficile d’imaginer un homme plus gentil, plus serviable, plus avenant, plus patient, plus souriant. Il savait aussi être humain et généreux.

Oui, il aimait la vie, il aimait la compagnie, et dans notre passion pour le sport où nous nous faisons une règle d’œuvrer en faveur d’une conception humaniste, il était plus que grandement à sa place.

Depuis quelques mois déjà il nous manque. Ses proches, ses amis, vont souffrir de son absence, mais dans le cœur de chacun il restera éternel. C’est notre seule consolation.

La passion et l’authenticité résumaient toute sa mentalité. Voilà pourquoi je ne peux m’empêcher de clore ce bref hommage sans citer cette belle phrase de Jean-Louis Trintignant :

« Ne pleure pas celui que tu viens de perdre, mais réjouis toi de l ‘avoir connu ! »

Claude, ici, devant tous tes amis rassemblés permets moi de te dire une toute dernière fois et avec toute l’affection que je te porte : « Bye-bye l’Ami, Bye-bye Duguesclin ».